MoDem 91
Le blog

Daphne

2017, une année de Valeurs


Après la responsabilité électorale évoquée en janvier, abordons ce mois-ci l’importance des VALEURS.

Des VALEURS communes, partagées, fédératrices pour vivre dans une société apaisée. 

Des VALEURS de tolérance, d’entraide, de responsabilité, de partage, d’action citoyenne, d’éducation, de transmission, de droit et de devoir.

Des VALEURS Républicaines, Humanistes, Démocrates pour construire ensemble une société où tout le monde trouve sa place.

Des VALEURS qui ressurgissent comme un ilot refuge lorsque nous sommes sous la menace terroriste ou subissons une grave crise financière.

Des VALEURS qui nous séparent lorsqu’elles nous tirent vers les réflexes du repli sur soi, du bouc émissaire ou de la peur de l’étranger.

Nous devons faire un travail permanent pour ne pas succomber à ces travers trop faciles qui consistent à incriminer mon voisin, mon collègue, le patron, l’Etat, le pays voisin, l’Europe, la mondialisation.

Agissons, je le répète, chacun à notre mesure, dans notre vie quotidienne pour apporter notre brique à l’édifice commun. Ces bonnes paroles ne sont pas des mots jetés en l’air, je le vis, beaucoup le vivent chaque jour.

Soyons des acteurs de VALEURS !

 

Daphné RACT-MADOUX
Vice-Présidente du Mouvement Démocrate - Essonne

Bilan et perspectives 

tarik 2016 réduite Copie

Cet éditorial est extrait en partie du discours prononcé lors de la cérémonie des vœux du MoDem Essonne le 16 janvier 2017 à Longjumeau.

Chers amis,

Je vous souhaite à vous et à vos proches une très bonne année, avec mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de réussite !

L’année passée a surtout été une année de consolidation pour notre mouvement départemental, en profitant de l’absence d’élections. Nous avons pu travailler sérieusement dans plusieurs domaines, avec notamment :

- Plusieurs formations par les élus et pour les élus, mais ouvertes au plus grand nombre, (voir ici ici et ici).

- Des réunions publiques comme cela a été le cas pour célébrer la Journée de l‘Europe une conférence qui a porté sur le Brexit avec la présence en duplex du Député LibDem Tom Brake et Henri Malosse (ici et ici), et bien encore plus récemment, avec le débat organisé sur l’intercommunalité (ici),

- Une campagne d’affichage (2 visuels distincts, 4000 affiches), conçue par nos soins et déployée sur l’ensemble du département (ici). Le résultat concret, c’est un pic de nouveaux adhérents, que j’ai accueillis en bonne et due forme avec les membres du Bureau Départemental en décembre 2016 (ici).

Cette nouvelle année sera à nouveau une année électorale, avec d’abord les Présidentielles.

A droite, la primaire organisée par LR a été un succès avec plus de 3 millions d’électeurs. On a connu le gagnant, M. François Fillon, attaché au social lorsqu’il suivait Philippe Séguin. Puis en Premier ministre engagé sur les questions sérieuses comme l’endettement. Désormais, on a un candidat à l’élection présidentielle très contraint par ses engagements pris lors de la campagne des primaires. Sur de nombreux points, le programme du candidat François Fillon est éloigné de nos valeurs. Ce ne sont pas les désaccords qui manquent entre lui et nous, entre ses positions sur la Sécurité Sociale, la dérégulation du temps de travail, son souhait de compresser la fonction publique, mais aussi sa vision de la construction européenne.

A gauche, la primaire du PS et de ses alliés se termine à la fin de ce mois. Les candidats n’assument pas leur responsabilité collective dans le bilan du quinquennat de M Hollande. Les derniers débats montrent bien que ces candidats sont en panne d’idées et se contentent de faire de belles promesses qui paraissent bien irréalistes tant les comptes de notre pays sont dans une situation grave.

A l’extrême droite et la gauche de la gauche, il n y a rien de nouveau : ça rase gratis en promettant des « grands soirs ». Bien évidemment les boucs émissaires sont nombreux dont un qu’ils ont en commun : L’Europe. C’est dire si nous, démocrates humanistes, héritiers des pères fondateurs de l’Union Européenne, sommes aux antipodes de ces mouvements centrifuges.

Il y a aussi le candidat Macron. Si les grandes idées qu’il propose peuvent paraître alléchantes, surtout pour nous centristes, il y a aussi trop d’incohérences et pas mal de populisme.

Dans son programme, qu’il ne prévoit de finaliser que fin mars, il n'y a rien  envers les "petits salariés" mais du travailler plus sans gagner plus. Il n'y a rien sur l'endettement alors que c'est l'un de nos problèmes de fond : au contraire, il n'y a que de nouvelles dépenses assumées. Il n'y a absolument rien non plus pour réformer nos institutions grippées alors qu’il critique le « système politique ».

La démarche de Macron n’est pas claire, en cas de victoire, avec qui est-il vraiment en mesure de gouverner sans s’exposer à des frondes perpétuelles ? Il finira par créer un parti alors que toute sa communication est basée sur la dévalorisation des partis politiques.

Enfin, notre candidat naturel à la présidentielle, M François Bayrou ne s’est pas déclaré. Il a fait part de ses critiques sur le programme ou intentions de plusieurs candidats. Il étudie trois possibilités : soutenir Fillon ; rejoindre Macron ; présenter sa candidature. Il est très attentif à l’évolution de Fillon, d’une part et à celle de Macron, d’autre part et prendra sa décision d’ici le 15 février. Son livre programme sortira le 1er février ; son titre : « Résolution française » ; lisez-le ! (ici)

La France subit de plein fouet des crises successives, aussi bien économiques, sécuritaires que citoyennes. Il faut y faire face et pour cela nous avons désespérément besoin d’une alternance qui respectera les objectifs suivants :

- sortir du chômage de masse, grâce à une relance de notre économie assortie d'une refonte du système éducatif et de formation professionnelle, permettant aux jeunes mais aussi à tous les salariés d’être mieux préparés aux évolutions du marché du travail,

- garantir la protection des plus défavorisés, que ce soit en termes de conditions de vie, de logement, de travail, d'assurance sociale ou d'égalité entre tous les citoyens,

- prendre en compte les évolutions climatiques et environnementales,

- dépasser la crise de citoyenneté avec une évolution profonde des pratiques politiques à travers les institutions de notre République, le renforcement du non-cumul des mandats, l'intégration d’une dose significative de la proportionnelle dans les scrutins électoraux,

- accepter l'idée que dans un monde de plus en plus globalisé, une France forte et fière de ses valeurs devra renforcer la construction d'une Europe forte, y compris militairement, lui assurant prospérité, sécurité et capacité d’agir dans le monde.

Nous avons aussi les élections législatives et sénatoriales à préparer. Que ce soit dans le cadre de rassemblements ou non, nous aurons des candidats à ces deux élections. Notre objectif n’a pas changé, et nous continuerons de nous battre ensemble pour obtenir au moins un parlementaire démocrate en Essonne et ainsi renforcer notre implantation.

C’est notre devoir de participer à une alternance avec un projet de reconstruction réaliste et pragmatique, ouvert sur l'Europe et le monde, dans un rassemblement qui apaise les passions. C’est notre devoir en tant que citoyens, en tant que démocrates et humanistes, en tant que militants du MoDem.

Vous pouvez compter sur moi ainsi que les responsables du MoDem Essonne pour répondre présents dans ces futures batailles politiques.

 

Tarik Meziane
Président du Mouvement Démocrate - Essonne

Ce texte est extrait du discours d’ouverture du congrès du MoDem Essonne 2016 qui s’est tenu le 22 juin 2016 à Brunoy.

Chers amis,

Les évènements se tarik 2016 réduite Copiebousculent depuis un an et hélas, presque tous sont tragiques et d’une noirceur qui ne sied pas à notre temps. Les attentats de novembre 2015 à Paris auxquels font écho les tueries de Bruxelles et d’Orlando et les assassinats ciblés sont là pour nous rappeler que nous ne pouvons pas baisser et nous ne devons pas baisser la garde face à la barbarie érigée en mode de vie idéalisé au nom d’une conception dévoyée d'une religion. Je souhaite au nom du Mouvement Démocrate de l’Essonne redire toute notre solidarité et toute notre peine aux familles qui ont perdu un de leurs membres au cours de ce déchaînement de violence ; dire aussi notre reconnaissance aux forces de sécurité en charge de notre protection. Pour nous, démocrates, la meilleure réponse à apporter c’est de mieux vivre ensemble avec bienveillance et vigilance et de refuser les appels à la haine. Comme citoyens, nous devons continuer à vivre aussi normalement que possible.  

L’heure du choix

tarik 2016 réduite CopieJ’espère que la rentrée a été clémente pour tous et que l’énergie d’un été bien ensoleillé va vous donner assez de forces pour vivre une année meilleure que la précédente. Car il en faut de l’énergie en ce moment entre un climat sécuritaire dégradé en raison des attentats terroristes, un climat social bloqué et une surenchère politique où l’outrance devient une vertu chez certains candidats des primaires et à la présidentielle.
Car oui cette année, à moins d’éteindre télé, radio et téléphone, vous ne pourrez pas échapper au fait qu’en Mai 2017 nous aurons à choisir un nouveau président de la république et une majorité qui va gouverner la France. Et d’ailleurs il serait bien que personne n’échappe à son devoir de citoyen tant l’enjeu est grand pour l’avenir des français.

La nation fait face à des défis multiples. Il est bon de placer à sa tête quelqu’un qui puisse mettre en place une politique de rassemblement du plus grand nombre, loin de la stigmatisation et de la division et qui permette de réformer profondément une France en panne. François Bayrou a mené ce combat de rassemblement depuis des années et pour donner corps à ce rassemblement, il a décidé de soutenir Alain Juppé pour les primaires des LR. Ce sera le choix de nombreux adhérents et élus du MoDem Essonne mais d’autres parmi nous pourront faire un autre choix. Tous cependant seront derrière François Bayrou si in fine il se présente à la présidentielle.

En fin de semaine aura lieu à Guidel l’université de rentrée du MoDem durant laquelle François Bayrou développera sa stratégie pour 2017 et au delà. Il reste encore des places si vous voulez y participer. Cette année j’y serai en compagnie, entre autres, des candidats à la candidature pour les législatives de 2017 sur les dix circonscriptions de l’Essonne. Oui, les électeurs du Centre auront le choix pour que l’alternance présidentielle que nous souhaitons soit soutenue par une majorité plurielle et représentative des forces électorales qui la permettront. J’agirai auprès de nos partenaires politiques dans le département pour qu’ils prennent en compte cette vision de l’alternance, sans quoi cette dernière serait affaiblie et sa durabilité ne serait pas garantie.

Vous pouvez connaitre les candidats présentés lors du dernier conseil départemental ici.

J’espère vous retrouver lors des prochaines réunions, formations, colloques que nous programmons cette année et j’en profite pour remercier tous les militants et élus du MoDem 91 présents sur le terrain et dans les municipalités et qui portent avec courage la voie de la modération

Tarik Meziane
Président du Mouvement Démocrate - Essonne

population statistiquesAlors qu’en 2000, l’Essonne ne comptait que 5 intercommunalités regroupant 17 communes, en 2013, les 196 communes de l’Essonne sont intégrées dans une intercommunalité : on compte 10 Communautés d’Agglomération (CA) et 7 Communautés de Communes (CC) ayant leur siège en Essonne ; 4 communes de l’Essonne situées à la périphérie étant dans des Communautés ayant leur siège dans un autre département : Bièvres dans Versailles Grand Parc (78), Verrières-le-Buisson et Wissous dans la CA des Hauts-de -Bièvre (92) et Varennes-Jarcy dans la CC du Plateau Briard (94).