MoDem 91
Le blog

Neuf militants essonniens ont participé mercredi 1er février dans le groupe MoDem Ile-de- France à la visite du Parlement européen à Bruxelles. Ils nous racontent leur journée en nous livrant leurs impressions à chaud recueillies dans le train du retour.2017 FEV 1er Modem parlement européen 10 groupe et Marielle de Sarnez Copie


Les temps principaux du voyage organisé conjointement par Alexandra Leuliette, assistante parlementaire de notre députée européenne Marielle de Sarnez et Viviane Boussier, référente Europe du MoDem 78 ont été les suivants :


1) TGV « Thalys » Paris – Bruxelles à 7h25
2) Car affrété de la gare TGV au Parlement européen vers 9h
3) Visite du Parlamentarium, le musée du Parlement européen, à partir de 10 h environ.
4) Déjeuner au restaurant du Parlement européen, à partir de 13h
5) Observation d’une séance plénière depuis les tribunes publiques, de 15h à 16h15
6) Conférence sur les institutions européennes, de 16h30 à 17h45
7) Photos du groupe sans et avec Marielle de Sarnez vers 18h00
8) Car affrété du Parlement européen à la gare TGV vers 18h15
9) TGV « Thalys » Bruxelles - Paris à 19h13, arrivée à Paris à 20h41.


Ce fut donc une journée bien remplie, qui a commencé très tôt C’est l’heure à laquelle la plupart d’entre nous avons pris notre RER dans nos gares respectives.

2017 FEV 1er Modem parlement européen 1 Copie

1) Visite du Parlamentarium :

2017 FEV 1er Modem parlement européen 2 CopieLa matinée fut consacrée à la visite du Parlamentarium.
Le Parlamentarium est le centre des visiteurs du Parlement Européen.
Il accueille presque tous les jours aussi bien les adultes que les enfants et leur permet de découvrir les institutions européennes et plus spécialement le Parlement européen.
Il propose aux visiteurs d’utiliser les technologies audiovisuelles modernes pour parcourir les principales étapes de la construction européenne, réaliser des activités inédites et visiter des expositions temporaires sur les multiples aspects de l’Union européenne.
De nombreux panneaux mettent en valeur des citations importantes.2017 FEV 1er Modem parlement européen 3
Voici celles que nous avons préférées :


- « L'Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'État de droit, ainsi que de respect des droits de l'homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités. Ces valeurs sont communes aux États membres dans une société caractérisée par le pluralisme, la non-discrimination, la tolérance, la justice, la solidarité et l'égalité entre les femmes et les hommes. » Article 2 du Traité sur l’Union européenne,

- « Avons-nous pour autant renoncé à notre hostilité à l’égard de la politique des blocs ? Laisserons-nous couper les ponts avec nos frères de l’Est ? Au contraire. Plus que jamais nous dénonçons toute tendance de partage du monde entre les deux Super-Grands ? » Hendrik Brugmans, Positions fondamentales du fédéralisme européen, 27 août 1947,

- « Si nous attachons le plus grand prix aux institutions européennes comme étapes vers la création de l'Europe, nous sommes bien sûrs que tant que l'Europe ne vivra pas, du moins dans le cœur de quelques centaines de milliers d'Européens, il n'y aura pas,vraiment, d'institution européenne. Salvador de Madariaga, discours d'ouverture à la conférence européenne de la culture organisée à Lausanne, le 8 décembre 1949,

- « Nous tendons la main à nos ennemis d’hier, non simplement pour pardonner mais pour construire ensemble l’Europe de demain »  Robert Schuman, Pour l’Europe, France 1963.2017 FEV 1er Modem parlement européen 4

 

 

 

Noureddine estime que c’est « une exposition intéressante sur l’histoire de l’intégration européenne et l’influence de l’UE sur notre vie quotidienne grâce à des outils multimédia interactifs. ».

Gabin a apprécié « l’information de l’évolution européenne depuis la première guerre mondiale jusqu’à la création de l’Europe par Schuman, Adenauer et Monnet. »

Serge regrette que « l’exposition permanente sur la construction de l’Europe s’arrête au Traité de Lisbonne », car il estime que « la suite mériterait d’être contée. »

Patrick a aimé « écouter les vidéos de citoyens européens expliquant ce que l’UE a pu changer concrètement dans leur vie ».

 

2) Déjeuner au Restaurant du Parlement Européen :2017 FEV 1er Modem parlement européen 5 Copie

Le déjeuner nous a permis de nous reposer et de nous restaurer avec une entrée, un plat de volaille et un dessert au chocolat. Nous avons pu aussi goûter un vin blanc espagnol et un vin rouge italien. Tous ont apprécié le repas, notamment Luc qui a aimé « ce bon repas ». Patrick trouve que « chaque plat fut délicieux ».2017 FEV 1er Modem parlement européen 6 Copie
Serge estime que « le repas fut de qualité » et a remarqué que « la salle donnait sur un parc [ le Parc Léopold ] où trônaient des statues d’autruches, la tête dans le sable », se demandant malicieusement « faut-il y voir un présage ? ».

 

2017 FEV 1er Modem parlement européen 8 Autruches Bruxelles

 

3) Séance plénière depuis la tribune de l’hémicycle :

Notre visite à Bruxelles a coïncidé avec la « mini-session plénière » des 1er et 2 février 2017.
Nous avons eu la chance d’assister à l’ouverture de la session plénière et notamment à la fixation de l’ordre du jour grâce à des négociations entre les groupes politiques et avec le Président du Parlement européen.
Nous avons pu assister également à la totalité du débat sur le point « Restrictions de voyage à la suite des décrets du Président des États-Unis » qui a eu lieu en présence de la Viceprésidente de la Commission / Haute Représentante de l’Union pour les Affaires Étrangères et la Politique de Sécurité Federica Mogherini et au début du débat sur le point « État de l'Union de l'Énergie ».

2017 FEV 1er Modem parlement européen 9 Copie
Dans l’hémicycle (tribune comprise), chacun peut écouter les débats dans n’importe laquelle des 24 langues officielles de l’UE. De plus, chacun des 751 députés européens peut aussi s’exprimer dans l’une ou l’autre de ces 24 langues.
Il y a plusieurs différences avec l’Assemblée Nationale sur l’aménagement de l’hémicycle :
· Les cabines d’interprétariat (une par langue) disposées dans la galerie inférieure,
· Les rangées de sièges des députés sont disposées sur une pente beaucoup plus faible, évitant l’effet de fosse aux lions pour le gouvernement et la théâtralisation excessive des débats.
· L’hémicycle semble plus spacieux, il y a même plus de place par député.
Les débats sont plus sereins, même sur des sujets très clivants. Les interventions sont courtes (deux minutes en général) et se limitent donc à l’essentiel. Le clivage droite-gauche est moins important que le clivage entre europhiles et europhobes. La capacité des différents groupes politiques à trouver rapidement des compromis semble très développée, sans doute un effet vertueux de l’absence de groupe disposant à lui seul de la majorité, conséquence du scrutin proportionnel.


Gabin a apprécié le « débat très animé en séance plénière ».
Luc résume l’intervention de Nigel Faraje : « Trump a été élu. Mme Mogherini a été nommée.
Cherchez l’erreur ! » qui lui a valu un rappel au règlement du Président.
Noureddine a apprécié l’intervention de « Mme Mogherini qui a confirmé les valeurs d’humanisme, de liberté et de confiance en l’avenir de l’Europe qui surmontera les obstacles du Brexit ».
Serge et Annie ont noté aussi la discussion sur le « refus d’accréditation de l’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne », suite à la proposition du député européen Jo Leinen de le considérer « persona non grata » à Bruxelles du fait de la très grande hostilité manifestée à l’égard des institutions européennes.

 

4) Séance de questions-réponses sur le Parlement européen :

Nous sommes invités à entrer dans une salle de conférence par un fonctionnaire du Parlement européen. Le conférencier nous propose de faire une séance de questions-réponses.
De nombreuses questions sont posées sur les procédures du Parlement européen, inspirées par ce que nous avons vu et entendu depuis la tribune de l’hémicycle mais aussi sur le fonctionnement du triangle institutionnel formé par la Commission, le Parlement et le Conseil européens.
Alexandra Leuliette a parfois complété certaines réponses avec des considérations plus politiques.

 

5) Photo de groupe :

Pour conclure cette belle journée, nous sacrifions avec bonheur au rituel de la photo de groupe (voir tout en haut), autour de notre députée européenne Marielle de Sarnez peu de temps avant son intervention comme rapporteure sur le point « Clause de sauvegarde bilatérale et mécanisme de stabilisation pour les bananes prévus par l'accord commercial UE-Colombie et Pérou ».

 

6) Conclusion :

La visite au Parlement européen nous a permis de mieux comprendre l’institution, son histoire et le contexte européen dans son ensemble, et comment les propositions deviennent des actes législatifs et où notre députée européenne Marielle de Sarnez prend ces décisions pour améliorer le quotidien du citoyen.
Nous serons donc plus à même de répondre aux arguments souvent superficiels des eurosceptiques et notre engagement pour l’Europe en est renforcé.
Pour Gabin, ce fut « une merveilleuse journée ».
Pour Serge, ce fut une « journée très intéressante et instructive ».
Nous remercions beaucoup Marielle de Sarnez pour nous avoir invités.

 

 Par Les neuf participants essonniens à la visite du Parlement Européen de Bruxelles, par ordre alphabétique :

Gabin Abena, Patrick Borrot, Olivier Carbonneaux, Noureddine El Mafouchi, Serge Gaubier, Luc Jarry, Annie Leclerc, Marie-Agnès Lefevre et Jean-Philippe Tournois


PS  : - La vidéo des interventions lors de la fixation de l’ordre du jour peut être consultée ici
        -  La vidéo du débat sur le point « Restrictions de voyage à la suite des décrets du Président des États-Unis » peut être consultée ici

  • Aucun commentaire sur cet article.

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères