MoDem 91
Le blog

ur 2015 blogCap à l'Ouest : 514 km et soleil Breton qui nous a accompagnés tout au long du WE.

15h30 Guidel et la même émotion que l'an passé en retrouvant ce sublime bleu blanc vert lande plage océan.

Petites maisonnettes murs blanc, toit ardoise jusqu'au sol. Nous récupérons la notre et partons en repérage et recherche de têtes connues dans ce club Bellambra géant.

Le renouveau de la France et le renouveau de l'Europe. C'est notre programme 2015

C'est parti ! Session d'ouverture à 18 heures dans la grande salle Atlantique avec François, Marielle, ...

Repas 20 h à la suite, avec les collègues du 91 retrouvés dans le grand restaurant.

De sessions plénières en ateliers et groupes d'échanges, le menu est copieux. pour le samedi 26 septembre, je choisi : "La boîte à outils" et ses précieux conseils prodigués par le Modem 78. Echanges productifs. Débat autour de la visibilité (badges, t-shirt) en action de tractage. Clin d'œil en ressortant de la salle, les jeunes on monté leur stand de foulards, t-shirt et badges ...

Plénière à la suite "Les démocraties française et européenne à l'épreuve du doute"  Animation Jacqueline Gourault

Michel Barnier:  son livre "La démocratie ne va pas bien" et la carte du monde qui détermine les membres du G8. l'Europe doit être unie sans être uniforme. En 2050, les 4 pays européens aujourd'hui dans le G8 n'y seront plus.   

Emmanuel Rivière : "L'eurobaromètre" : 16% seulement font confiance aux politiques, 31% aux gouvernements.

Bernard Sananès : Problèmes de fond "La peur et le sentiment d'injustice"  Peur du déclin de la France, de la précarisation individuelle ... Injustice lois non appliquées, régimes de retraites, d'accès aux soins... Pourtant il existe une autre France qui aspire au changement, qui s'impatiente, qui a des idées et qui s'expatrie.      

Après le repas, "L'économie française, la zone euro et le défi de la croissance : comment sortir de l'impasse ? " Animation Robert Rochefort

Claude Rollin, parlementaire européen belge : Croissance = investissements + innovation. Il y a toute la monnaie qu'il faut avec la BCE mais il y a trop d'épargne et les économies sont recyclées en dehors de la zone euro. Le capital est plus taxé que le travail.  et en France Il y a les tabous des 35 heures et le statut des fonctionnaires

Christian de Boissieu : Réformer la gouvernance de la zone européenne, vers le fédéralisme. Séparer le système bancaire. Réformer le parlement européen. Aligner les assiettes et le taux de l'impôt. Retour à l'industriel coordonné au niveau européen. Contraindre les partenaires sociaux à trouver des accords   

Jean Peyrelevade : Associer la croissance au virage énergétique. Bravo à la planche à billets ; la naïveté enfin finie. Attention aux exigences réglementaires et à la lenteur bureaucratique. Des primes pour favoriser le financement. Changement de paradigme avec ubérisation de la société et financement participatif.

Plénière suivante "Répondre au défi climatique" Animation Yann Wehrling

St François d'Assise, le premier à parler "d'empathie avec la nature" (allusion aux propos récent du pape François)

Laurence Vichnievsky : 1 mètre de hausse des mers = 250 millions de personnes déplacées à échéance de 40 ans

guidel jltOuf, le pot du modem 91 est le bienvenu. "sur la pelouse, avec vu mer et le soleil toujours présent" on a réussi à regrouper à peu près tous le monde. Seuls manquent Gabin Abena qui est en rendez vous et Daphné repartie vers Paris avec Marielle pour un meeting hyper important.

Dimanche 27 septembre: Début de matinée très convivial avec Jacqueline Gourault et Marc Fesneau pour des échanges sur le thème : "Etre élu local à l'heure des grands bouleversements territoriaux ; bilan et perspectives"

La salle "coursive" est pleine à  craquer, ce qui favorise de très nombreux échanges. Bonne pioche.

Et pour finir, de 11 h à 13 h, le discours de clôture de François Bayrou, percutant, juste, avec ce qu'il faut d'humour pour la presse et la télévision. Ci dessous, quelques phrases choc entendues dans cette intervention :

Depuis 15 ans, "droite ou gauche, même progression du chômage et de la dette". Nous avons un devoir d'opposition. Le paysage politique est en explosion dans un pays en implosion. L'injustice est la cause de l'inefficacitéLe réel est plus fort que les idéologies. Il faut assurer la représentation de tous les partis au sein des assemblées. Changer le pouvoir pour changer le pays. Privilégier les rassemblements pour l'intérêt général. Nous préparons une renaissance de ce pays.

Puis tous debout, tous en cœur, nous entonnons une Marseillaise grandiose aux accents de victoire qui s'approche

Jean-Louis Tinel

Quelques photos sur notre galerie

A propos de l'auteur
Author: Jean-Louis TINEL
Derniers articles de l'auteur

  • Aucun commentaire sur cet article.

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères