MoDem 91
Le blog

Des millions de morts, des pays dévastés, des familles détruites : voilà le résultat de la dernière guerre mondiale. La raison ? La folie humaine, certainement. Mais aussi et surtout, prendre à l'autre ce qu'il a et que l'on convoite. Comme en 1917, les États-Unis sont intervenus à partir de 1941 pour, à la suite de l’URSS et avec elle, prendre en tenailles le Reich. Les pertes furent lourdes. Malgré cela, des partis europhobes, en Europe, déploient leurs néfastes politiques pour rétablir les frontières qui ne seront pas seulement physiques.

Je savais que j’étais centriste et que j’étais européen. Un peu comme on naît français, ou italien. Pourquoi ? Non pas parce que tout seul on n’est rien dans la mondialisation ambiante ou trop petit, ces arguments sont venus ensuite. Non, à vrai dire, je ne savais pas. Peut-être qu’un drapeau à étoiles rend rêveur et est porteur de songes ?

Le Conseil national du Mouvement Démocrate réuni le 10 décembre a publié un communiqué

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/communique-du-conseil-national-du-modem

annonçant le lancement d’un travail de réflexion « 2017 pour les Français » ayant pour but de « présenter aux Français une voie nouvelle et des choix qui les rassureraient et leur donneraient confiance » d’ici fin janvier 2017.

reflexion2017 1

Neuf militants essonniens ont participé mercredi 1er février dans le groupe MoDem Ile-de- France à la visite du Parlement européen à Bruxelles. Ils nous racontent leur journée en nous livrant leurs impressions à chaud recueillies dans le train du retour.2017 FEV 1er Modem parlement européen 10 groupe et Marielle de Sarnez Copie

L’Utopie de Thomas More a 500 ans

Continuons d’être utopistes !

Il y aura cinq cents ans en décembre prochain que l’Anglais Thomas More (1478-1535) publiait, en Flandres, sur les encouragements de son ami Érasme, « Du meilleur état de la chose publique et de la nouveauté de l’île d’Utopie, un précieux petit livre non moins salutaire que plaisant », ouvrage plus communément connu sous le titre L’Utopie.Hans Holbein d. J. Sir Thomas More WGA11524 À partir d’une vive critique de la rapacité des riches et de la misère du peuple anglais, il y décrit, par la bouche d’un voyageur fictif, une île qu’il nomme Utopie, ce qui signifie, selon l’étymologie grecque, “en aucun lieu”, mais aussi “lieu du bonheur”.