MoDem 91
Les circonscriptions
La cathédrale d'Evry

1ère circonscription

1circo_pLa première circonscription composée des cantons de Corbeil-Essonnes-Est et Ouest et d'Évry-Nord et Sud 1ère circo de l'essonne

Parc aux Lièvres 2«  Un projet de quartier ambitieux, proche des préoccupations de ses habitants » pouvait-on lire dans le magazine municipal daté de Septembre 2015, au sujet du projet de rénovation d’Évry sud. Le moins qu’on puisse en dire à cette date, c’est que la prise en compte des préoccupations des habitants se fait pour le moins attendre.

En effet, quelques heures passées auprès des habitants du Parc aux lièvres en ce mois de Novembre auront suffit à saisir la grande inquiétude légitime qui est la leur. Ici et là, quelque soient les personnes rencontrées à travers les différents bâtiments, qu’il s’agisse de personnes résidentes, d’associations, de gardiens d’immeuble etc., elles étaient toutes habitées par le sentiment de ne rien savoir sur le sort qui leur est réservé.

Concertation peu ouverte

Le moins qu’on puisse dire c’est que le constat n’a rien d’étonnant, et pour cause : la Mairie se gargarise par le biais de l’instrument de propagande qu’est le magazine municipal d’avoir mis en place une démarche de Démocratie participative. La réalité c’est que les diverses réunions d’ateliers n’ont réuni au mieux que quelques dizaines de personnes et il ne pouvait en être autrement ! Songez donc : pour y participer il fallait obéir à une procédure d’inscription par le biais d’un envoi de mail… Résultat : quelques dizaines de participants pour une population concernée de 5000 personnes…

En fait de Démocratie, on a vu mieux ! N’aurait-il pas été plus judicieux d’inviter les personnes concernées à travers des communications papier dans leurs boîtes aux lettres par exemple ? Encore fallait-il vraiment souhaiter une consultation large et donc réellement démocratique !

La question du relogement en suspend

Hormis ce qu’il faut bien appeler un filtre à l’entrée, et qui a littéralement privé de parole l’immense majorité des personnes concernées par ce projet, il faut aussi souligner le manque de visibilité sur un point pourtant crucial, la question du relogement. La Mairie et ses partenaires s’étaient engagés en avril 2015 auprès des habitants à ce que chaque famille soit visitée individuellement et que les voeux de chacun soient pris en compte. Le calendrier prévoyait les premiers déménagements pour début 2016. Nous sommes à quelques semaines de cette échéance et aucune démarche et aucune information nouvelles n’ont été portées à destination des riverains, suscitant légitimement interrogation et anxiété.

Quelles implications pour les quartiers environnants ?

De manière générale, c’est un véritable flou artistique qui règne autour d’un projet pourtant légitimement sujet d’inquiétudes pour nos concitoyens. 2000 logements neufs sont annoncés par la Municipalité à l’horizon 2025. Quels impacts sur les quartiers environnants comme le Mousseau ou le Village ? La crainte d’une densification du paysage et par là-même d’un bouleversement des équilibres urbains et humains est réelle. Les habitants sont à juste titre inquiets des répercussions sur les espaces verts notamment, quel impact sur la Coulée verte par exemple ?

Les élus centristes que nous sommes nous montrerons particulièrement vigilants et joueront pleinement notre rôle en rappelant la Municipalité à ses engagements.

En vous souhaitant de bonnes fêtes de fin d’année.

Alban BAKARY
Conseiller municipal à Evry
Délégué de la 1ère circonscription

Les articles de circonscription n'engagent pas le comité éditorial, mais les délégués et les auteurs.

Logo MoDem


  • Le Grand Paris, ce sont des aménagements structurels comme de nouvelles voies de transport collectif en site propre (TCSP) : le tramway vers Massy et le bus vers Orly en ce qui concerne Evry. Le point nodal de ces aménagements est le quartier du Bras de Fer (Génopôle, Snecma, Telecom...), qui a vocation à devenir un pôle multimodal. Cela nécessite de dégager du foncier, notamment sur le quartier du parc aux Lièvres voisin. Le parc d'habitation mixte sera étendu : plus de logements avec des bâtiments moins élevés. La communication est effectivement très pyramidale, partielle et partiale : les habitants du quartier sont davantage informés au compte-goutte que consultés. La grande question qui les concerne est ce qu'ils vont devenir, quand et où, avec de nombreux problèmes à gérer comme l'emploi et la scolarisation des enfants, avec peut-être des changements d'école en cours d'année.

    Raccourci URL:

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères