MoDem 91
Les circonscriptions
Massy, opéra

6ème circonscription

6circo_p La sixième circonscription composée des cantons de Chilly-Mazarin, Massy-Est et Ouest et Palaiseau.

6circo

eric_raimondChers amis,

Beaucoup de bouleversements ont agité récemment la France, en particulier à l'occasion de la réforme des retraites, à laquelle le Mouvement démocrate s'est opposé. J'y ai d'ailleurs joint ma modeste contribution à l'occasion de la publication du n°706 de l'hebdomadaire Marianne, que je me permets de vous adresser en document PDF attaché.

Du waterloo de l'emploi à la Bérézina des retraites

Depuis plusieurs mois également le mouvement départemental a connu plusieurs soubresauts dont plusieurs démissions ont été le symptôme. A l'échelle du mouvement départemental, nous avons risqué d'être mis en tutelle par le national pour cause de vacance de notre présidence collégiale.

Un sursaut, dont le groupe de réflexion baptisé "démocrates 91" a été l'un des principaux vecteurs, a contribué à la création d'un renouveau.
Notre présidence collégiale est à nouveau pleinement assurée, ainsi qu'un message nous en a récemment informé et le dernier conseil a été l'occasion de la nomination d'un nouveau trésorier en remplacement de Jean-Paul Mordrefroid, désormais membre de la présidence collégiale et fidèle au non cumul des fonctions. Notre 6e circonscription n'a pas véritablement souffert d'une période de vacances dans la mesure où Fabrice Recrosio, démissionnaire, est resté très actif jusqu'à son remplacement officiel lors du conseil départemental de mardi dernier. Je tiens à l'en remercier vivement et espère qu'il prolongera cet engagement de qualité dont il a toujours su faire preuve.

L'actualité politique nationale conditionne naturellement nos actions politiques locales au premier rang desquelles se trouvent à présent les élections cantonales et sénatoriales sur lesquelles il convient de se pencher, sans oublier que les échéances présidentielles et législatives de 2012 ne sont pas loin. Or, plusieurs observations méritent une certaine attention. Il y a relativement peu de temps, notre espace politique s'était vu convoité par différents partis du centre alliés au pouvoir sarkozyste. Cette balkanisation du Centre a sans doute réduit l'électorat de notre mouvement. A l'occasion des élections européennes, l'initiative de Daniel Cohn-Bendit a occupé le terrain de cette voix nouvelle que François Bayrou avait dessinée et que le Modem devait incarner. Aux sirènes sarkozystes qui avaient séduit les centristes succédaient les sirènes écologistes attirant CAP21, devenu l'une de nos composantes et semant le trouble dans nos rangs. A présent, les masques sont tombés. Europe Ecologie ne s'avère pas une force nouvelle mais le nouveau nom des Verts avec Eva Joly et un soutien critique de Cohn Bendit, ce que dénonce d'ailleurs, ironie du sort, la présidente de CAP21. Aujourd'hui, le départ fracassant de Jean-Louis Borloo et l'hypothèse d'un  groupe centriste à l'Assemblée, l'appel lancé par François Bayrou à un rassemblement démocrates et l'éventualité d'une confédération centriste, tout cela créé les conditions d'une véritable résurrection du Centre. Selon les sondages d'ailleurs, 48 % des électeurs ne se retrouvent pas la gauche et dans la droite. Un dernier sondage sur les Présidentielles paru hier donne Martine Aubry à seulement 20 % et le candidat UMP à peine à 26 %. Plus de la moitié des intentions de vote ne concerne ni l'UMP ni le PS. C'est bien la preuve qu'un ailleurs est possible et cela doit nous motiver à une action militante renouvelée et accrue au niveau de la 6e circonscription.

Pour que triomphent nos valeurs d'humanisme, d'indépendance d'action et de pensée et de démocratie !

Eric RAIMOND
Délégué de la 6e circonscription de l'Essonne
Membre du comité éditorial de www.modem-essonne.org
  • Aucun commentaire sur cet article.

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères