MoDem 91
Le blog

modem 91 blog municipale201Pour des élections municipales portant sur des projets de ville et non pour des élections locales menées par les appareils politiques

En campagne électorale pour les élections municipales, une critique récurrente revient, concernant les candidats MODEM.
Ceux-ci sont coupables d’aller à l’élection avec la droite sur certaines communes et d’aller avec la gauche sur d’autres.

Deux conséquences :

  • Les électeurs n’arrivent pas à nous classer à droite ou à gauche
  •  Nous sommes « suspectés » d’aller là où « le fromage est le meilleur ».

Reprenons ces conséquences.

Nous classons-nous à droite ou à gauche ?
Pour pouvoir répondre à cette question, encore faut-il savoir si la gauche ou la droite existe.

Mais la gauche et la droite existent- elles ?
On peut se poser la question. Plusieurs indices semblent confirmer que non. On peut citer des personnes politiquement impliquées (des militants) à droite qui se sont senties mal à l’aise d’avoir un président de l’U.M.P. , excessivement amateur…de pains au chocolat (!).
A gauche, quand on voit la cote de popularité du président et du gouvernement de gauche auprès des sympathisants de gauche, on peut en déduire que la gauche n’existe pas non plus.
Au final, contrairement à la France, une et indivisible, la gauche et la droite sont plurielles et divisibles. Des gauches et des droites existent, qu’elles se disent radicales, progressistes,  pragmatiques, conservatrices, « fortes »,…
La ressemblance entre ces droites et ces gauches, c’est que, face à un scrutin essentiellement majoritaire en France, elles se rassemblent pour accaparer le pouvoir et elles ont toutes les deux fait le choix du chômage de masse depuis plus de trente ans.

Et le MODEM dans tout cela ?
Il peut y avoir une certaine ressemblance, programmatique, avec une certaine gauche ou une certaine droite, mais avec une différence notable et essentielle : notre éthique, qui nous conduit à accepter de perdre des élections politiques, plutôt que d’avaler des couleuvres comme d’autres partis ou responsables politiques savent le faire, pour des raisons purement opportunistes.

Par contre, en fonction du projet de ville et de notre impact sur celui-ci, nous pouvons faire le choix de nous rassembler avec une certaine gauche ou une certaine droite, en fonction des villes pour ces élections locales.

Voilà pourquoi nous sommes le seul parti à ne pas être dans une réflexion simplificatrice, voire simpliste, et donc à accepter en fonction de l’intérêt de nos territoires à participer à une liste avec, notamment des personnes dites de gauche ou de droite.

Et cela est possible car nous sommes 100% centristes et avec un seul objectif : participer à l’amélioration de la situation de nos territoires, de notre pays et de chacun de nous.

Ce qui nous amène à la deuxième remarque, nous irions là où « le fromage est le meilleur ».

Le seul constat que l’on peut faire est que si nous avions cette motivation, nous utilisons la mauvaise méthode.

Il suffit de regarder nos résultats électoraux et le nombre de nos élus et de simplement constater que l’un ne représente pas l’autre. Quand d’autres organisations politiques font de la couleuvre leur principal aliment et ont, par conséquent, un nombre d’élus très supérieur à leur audience dans la population.

En conclusion, nous sommes uniquement centristes et n’avons pas, pour les élections locales qui arrivent, une vision simpliste et manichéenne.
Notre unique objectif pour les élections municipales : proposer des projets de ville au bénéfice des populations concernées et non dans un esprit partisan.

Notre différence : parler à votre intelligence plutôt qu’à vos instincts.

  • Aucun commentaire sur cet article.

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères