MoDem 91
Le blog

faite leurope 2014

La réunion de lancement de la campagne des listes UDI-MoDem « Les Européens » s’est déroulée lundi 7 avril de 12 à 14h à La Rotonde de Stalingrad à Paris.

Nous y étions neuf militants du MoDem Essonne, les huit de la photo et Mokhtar Sadji.

modem essonne a rotonde

L’objectif de cette réunion était de présenter à la presse les 21 têtes de liste déjà désignées (trois têtes de liste pour chacune des sept eurocircos de France métropolitaine) .

Europeens a Rotonde

Ainsi que l’une des 3 têtes de liste pour l’Outre-mer Léonard Sam, qui nous représentera sur la zone Pacifique et est venu de Nouvelle Calédonie.

Cette réunion a aussi permis de présenter le premier tract 4 pages A4 des douze premières propositions du projet des Européens, que chacun pourra trouver ici.

http://www.leseuropeens.eu/ressources/faites_l_europe.pdf

Yves Jégo, coordinateur de la campagne des listes Les Européens, a ouvert la réunion en se demandant « Si nous UDI et MoDem ne nous engagions point pour l’Europe, qui le ferait ? ».

Une sélection des têtes de liste présentes a ensuite été invitée à s’exprimer sur un thème chacun. Ce que j’en ai retenu :

Pour Muriel Boulmier, n°2 dans le Sud-Ouest, l’efficacité énergétique c’est abstrait mais c’est une facture plus faible chaque mois.

Nathalie Griesbeck n°1 dans l’Est veut une Europe qui se centre sur l’essentiel, avec une politique commune dans l’industrie, la recherche, l’énergie …

Sophie Auconie, n°1 dans le Massif Central – Centre, interrogée sur l’Europe et les territoires, rappelle toute l’importance de la Politique Agricole Commune et de la politique de cohésion régionale.

Robert Rochefort, n°1 dans le Sud-Ouest, rappelle que la production c’est essentiel pour relancer l’emploi, surtout l’industrie car la création d’un emploi dans l’industrie entraîne celle de 2 ou 3 emplois indirects dans les services. Il déplore que la réglementation actuelle de la concurrence en Europe impose par exemple à Siemens et Alstom de répondre aux appels d’offres internationaux par des offres concurrentes qui les font perdre tous les deux. Il souhaite une plus grande coopération en Europe permettant de créer des grands champions européens.

Pour Dominique Riquet, n°1 dans le Nord-Ouest, il faut une politique commune des affaires étrangères et de la défense pour que l’Europe apporte encore plus de paix dans le monde.

Pour Sylvie Goulard, n°1 dans le Sud-Est, l’enjeu de ces élections européennes n’est pas de renvoyer le Président mais de savoir comment on va sortir de cette crise. Ce doit être par plus de démocratie et une gestion de la monnaie qui soit sérieuse. Pour elle, l’Europe c’est une équipe. Il faut arrimer le Nord au Sud. Elle nous engage aussi à ne pas croire aux forces dédiabolisées car dans le Sud-Est on sait bien où est le diable.

Quentin Dickinson, n°2 dans l’Est, nous dit s’être engagé car jamais depuis les premières élections européennes de 1979, l’Europe n’a autant été mise à mal.

Jean-Marie Cavada, n°2 en Ile-de-France, déclare que jamais la menace sur la stabilité et la prospérité n’a été aussi forte et qu’il n’y a plus personne entre nous et les europhobes.

Chantal Jouanno, n°3 en Ile-de-France, assure que non seulement les seuls européens convaincus sont ici, mais aussi que les seuls écologistes convaincus sont ici.

Pour elle, l’Europe doit favoriser l’essor d’un champion dans les énergies du futur (comme EADS dans l’aéronautique et la défense), mettre en place une compensation carbone aux frontières de l’UE et gérer l’approvisionnement et le stockage des matières premières utilisées pour les technologies du numérique.

Pour Jean Arthuis, n°1 dans l’Ouest, il est difficile de se faire respecter sans l’Europe.

Il faut aussi traiter le problème des jeunes sans emploi, grâce à des politiques de convergence fiscale, sociale, de droit du travail. Il faut aussi créer un contrat unique d’apprentissage et d’alternance pour faciliter la mobilité des jeunes travailleurs grâce à un programme semblable à Erasmus. Jean Arthuis réaffirme que l’Europe est la dernière chance pour la France.

Jean-Christophe Lagarde, secrétaire général de l’UDI, nous engage à dénoncer les Eurofossoyeurs comme Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen qui veulent nous faire croire que l’Europe est la source de tous nos maux. C’est à nous, les Euroconstructeurs qu’il revient la charge de terminer l’édifice européen.

Yves Jégo déclare que nous sommes persuadés qu’au fond de l’âme française, il y a l’Europe.

Marielle de Sarnez, n°1 en Ile-de-France, déclare que nous UDI et MoDem réunis sommes le seul choix pour régénérer la vie politique française et apporter de nouvelles solutions aux problèmes du pays. L’une de ces solutions c’est l’Europe. Nous déplorons qu’il n’y ait pas de ministre de l’Europe. L’Europe doit redevenir l’affaire de tous. Le choix européen c’est d’abord le choix de la souveraineté, imposé pour sauvegarder notre modèle social européen.

Il faut rendre l’Europe plus efficace, la recentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire la croissance, l’emploi, les négociations commerciales avec le reste du monde

Il faut plus de démocratie : nous proposons d’élire le Président de l’Union Européenne au suffrage universel direct et de développer les initiatives citoyennes européennes pour faire émerger une véritable e-démocratie européenne.

L’Europe appartient aux peuples et aux citoyens. Nous proposons d’associer les parlements nationaux pour tous les enjeux monétaires et économiques.

Nous sommes le vote utile européen.

Tout au long de la réunion, la décision de Jean-Louis Borloo de mettre un terme à toutes ses fonctions et tous ses mandats pour raisons de santé a été évoquée par de nombreuses personnalités.

Par exemple, Yves Jégo pour dire que « son absence nous oblige encore plus et va nous donner un formidable booster », Jean-Marie Cavada pour rappeler que « il est l’un des rares hommes politiques avec François Bayrou et Simone Veil à ne pas avoir laissé le moindre doute sur la nécessité de se battre pour l’Europe » et Marielle de Sarnez pour estimer que la détermination et l'esprit de rassemblement des militants qui ont présenté lundi les têtes de liste étaient "le plus beau des messages qu'on peut envoyer" à Jean-Louis Borloo.

La campagne des européennes va être très courte mais son lancement est réussi.

Reste à poursuivre sur cette lancée pour faire connaître notre vision de l’Europe et faire élire nos candidats !

Patrick Borrot

Référent Europe du MoDem Essonne

P.S : Pour rédiger ce texte, j’ai pu m’appuyer sur les tweets du MoDem Essonne

https://twitter.com/modemessonne

compte twitter (géré par notre délégué départemental) que je vous recommande de « suivre ».

Enfin, n’oubliez pas d’aimer les pages Facebook MODEM 91 https://www.facebook.com/ModemEssonne

et Modem91 – Europe, toutes deux gérées par moi-même.

https://www.facebook.com/Modem91Europe

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères