MoDem 91
Le blog

modem_91 développement durable

La Semaine du Développement Durable vient de se terminer autour du mot d’ordre
« Changeons nos comportements ».

Dans le cadre de notre série de publications des extraits du « Projet Humaniste » relatifs au Développement durable, voici le cinquième extrait qui concerne notre vision des transports et nos principales propositions.

Couv-Le-Projet-Humanist_pVous pouvez consulter notre Projet Humaniste adopté au Congrès d'Arras en décembre 2009, au bout de ce lien :

http://www.mouvementdemocrate.fr/vie-du-modem/projet-humaniste-le-livre-orange.html/

 

3-5 Changer nos modes de transport

Chacun doit avoir droit de se déplacer mais on ne peut plus ignorer que le transport dégrade l’environnement. Notre vision est donc celle d’un transport au service des hommes, dans une ère « post pétrole » où le coût de l’énergie est élevé.

Il en découle une vision des transports dans laquelle :

  • les modes de transports sont spécialisés. La marche à pied, le vélo et le vélo électrique remplacent la voiture pour les petits trajets. Des petits véhicules électriques ou tramway/métros servent aux déplacements urbains ou intercommunaux. Les cars, trains régionaux, trains à grande vitesse servent aux trajets plus longs tandis que l’avion est réservé aux très longs trajets.
  • La possession d’une voiture n’est pas indispensable, l’auto-partage et les taxis collectifs sont généralisés. Le transport est devenu un service public global, un service qui propose aux entreprises et aux particuliers un véritable service porte à porte de transport de personnes et des marchandises.

 

Ainsi, nous proposons de :

  • promouvoir un bouquet d’actions à bénéfices immédiats pour tous : plan vélo ambitieux, obligation des plans de déplacement d’entreprises, enseignement de l’écoconduite, généralisation des téléconférences…
  • rationaliser l’usage des infrastructures existantes (routes, gares…) tout en achevant de mailler le territoire en lignes TGV et frêt et assurer la desserte du monde rural, imposer des normes d’émission de plus en plus sévères sur les véhicules à moteurs thermiques ;
  • soutenir, à l’horizon d’une dizaine d’années, le développement des technologies alternatives (électricité, biocarburants, de seconde génération) du ferroviaire, du fluvial et du cabotage;
  • enfin, pour préparer le long terme, faire émerger les offres multimodales innovantes d’auto-partage et des services de transports.

 

Patrick Borrot
Militant de Lardy
  • Aucun commentaire sur cet article.

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères