MoDem 91
Le blog

modem 91 cop21

La France accueille la 21ème conférence sur le Climat à la fin de l’année 2015 à Paris.

Il s’agira pour les 195 pays présents de décider ensemble des mesures permettant de limiter le réchauffement climatique à 2 °C d’ici la fin du siècle.

En ce début d’année, le Président de la République montre une résolution très forte concernant ce dossier. Nous ne pouvons que nous en réjouir, même si nous devons être vigilants quant à la mise en œuvre réelle de ces belles déclarations d’intention.

Je crois qu’on peut féliciter Nicolas Hulot l’Envoyé Spécial du Président de la République pour la protection de la planète d’avoir su le convaincre de l’intérêt pour la France et la planète de réussir la conférence Paris Climat 2015.

Les enjeux de la conférence

Il n’y a plus aucun doute possible : les rapports successifs du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) sont de plus en plus précis. Si l’on ne fait rien, la température s’élèvera de plus de 3.5 °C à la fin du siècle.

Les conséquences seront dramatiques :

  • élévation du niveau de la mer, provoquant la disparition d’états insulaires et l’immersion de régions entières des continents (Bangladesh par exemple) ,
  • désertification de zones importantes d’Afrique subsaharienne,
  • fortes migrations climatiques vers l’Europe et l’Amérique du Nord,
  • démultiplication des événements météorologiques extrêmes,
  • augmentation des tensions régionales sur l’eau.

C’est donc l’avenir de l’humanité qui est en jeu.

Il est indispensable de limiter l’élévation de température à 2 °C, chiffre au-delà duquel l’impact des changements climatiques est beaucoup trop important.

C’est encore possible mais le temps nous est compté !

logo cop21La conférence Paris Climat 2015 doit aboutir à un accord universel contraignant, pays par pays, de diminution de l’émission des gaz à effet de serre et de financement de l’aide à apporter aux pays les plus exposés au changement climatique. Un nouvel échec de conférence climatique interdirait probablement de futurs accords universels.

Des chances réelles de succès

L’Europe a fait un premier pas significatif avec l’adoption du « Paquet énergie-climat 2030 » dont les mesures visent à remplir trois objectifs principaux :

  • Le premier est contraignant et consiste à diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 40% entre 1990 et 2030,
  • L’efficacité énergétique doit être augmentée de 27% en 2030 par rapport à 1990,
  • La part d’énergies renouvelables devra être de 27% en 2030.

Certes, beaucoup d’associations environnementales le jugent trop timide.

Toutefois, l’Europe a indiqué qu’elle est prête à définir des objectifs plus ambitieux si elle est suivie par d’autres pays

Un accord a été conclu le 12 novembre 2014 entre les USA et la Chine qui représentent à eux deux plus de 40% du total des émissions de CO2 de la planète. Les USA se sont engagés à réduire de 26%-28% leurs émissions d'ici à 2025 par rapport à 2005 (ce qui représente environ 13% par rapport à 1990 ) et la Chine s'est fixé l'objectif d'un pic de ses émissions de gaz à effet de serre vers 2030, si possible avant – pour ensuite les réduire.

Même si les engagements des 2 pays les plus pollueurs du monde sont bien modestes, cet accord représente une base en dessous de laquelle les USA et la Chine ne peuvent pas logiquement négocier durant Paris Climat 2015.

« Les décisions adoptées à Lima ouvrent la voie à l’adoption d’un accord universel et significatif à Paris » a dit Ban Ki Moon le secrétaire général de l’ONU à l’issue de la conférence de Lima qui s’est tenue en décembre 2014.

Le principe de responsabilités communes mais différenciées et des capacités respectives a été inclus dans l’accord final de Lima.

Le processus de préparation des négociations de Paris Climat 2015 a été défini.

Chaque pays devra communiquer ses contributions avant fin mars, les pays les moins avancés avant le 1er octobre 2015. Les contributions doivent tenir compte de l’adaptation (pertes et dommages) au changement climatique. Le secrétariat de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques réalisera un rapport de synthèse sur l’effet agrégé de ces contributions avant le 1er novembre 2015.

Un texte de 37 pages a été adopté pour servir de document de travail pour Paris Climat 2015.
La France agira pour que les nombreuses options de ce texte soient négociées avant la conférence.

Les grandes confessions mobiliseront leurs fidèles sur cet événement. En particulier, le Pape François devrait publier une encyclique sur l’écologie avant la Conférence Paris Climat 2015

Chacun doit « apporter sa part »

Paris Climat 2015 sera un succès si l’on passe de la trajectoire actuelle d’élévation de température de 3.5°C d’ici la fin du siècle à une trajectoire beaucoup plus basse d’environ 2 °C. C’est dire qu’il faudra les efforts de tous.

Les populations doivent se mobiliser sur les enjeux de cette conférence pour démontrer leur soutien voire leur impatience aux participants de la négociation. Il peut s’agir d’adopter des comportements plus vertueux, de faire pression pour que certaines actions soient prises, par exemple pour améliorer l’efficacité énergétique ou simplement de manifester son intérêt pour cet événement.

Le Mouvement Démocrate a pour sa part émis diverses propositions pour lutter contre le réchauffement climatique que vous pourrez trouver sur cette page

http://www.mouvementdemocrate.fr/le-programme-en-detail/produire/la-france-modele-de-developpement-durable#propositions

Au-delà de cela, la participation des collectivités territoriales, des entreprises et des associations est recherchée pour insuffler une dynamique autour de la conférence visant à la prise en compte des enjeux environnementaux dans la société.

Que les élus informent sur les réalisations ou les projets de leurs collectivités pour réduire les émissions de gaz à effet de serre !

Que les entreprises montrent leurs nouveaux produits et processus plus économes en énergie ou moins polluants !

Que les associations fassent part de leurs idées, de leurs souhaits et facilitent le débat citoyen !

Faisons de Paris Climat 2015 un moteur pour la mise en œuvre d’un nouveau modèle de développement plus sobre en ressources et plus respectueux de l’environnement !

Patrick Borrot
Militant de Lardy

PS : Pour plus d’informations sur cet événement, consultez cette page et les pages liées
http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Paris-2015-COP21-CMP11-.html


  • Aucun commentaire sur cet article.

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères