MoDem 91
Le blog

Drapeaux UEL’année qui commence sera très importante pour la construction européenne.

Chacun pourra savoir si le nouveau président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, pourra imprimer le rythme des réformes annoncé à l’Union européenne, endormie par dix ans de Commission Barroso.

Après l’annonce d’un programme ambitieux, auquel j’ai consacré un article

Une majorité centrale avec un projet ambitieux pour l'Europe, de Patrick Borrot

les premiers actes sont positifs avec le lancement du plan Juncker d’investissements pour l’Europe car, même si le groupe ADLE aurait souhaité un plan encore plus stimulant

http://www.alde.eu/nc/fr/presse/communiques-presse-et-nouvelles/communiques-de-presse/article/alde-launches-a-recovery-investment-plan-of-700-billion-euros-44041/

 jamais l’Europe n’avait levé un tel montant de 315 milliards d’euros !

Chacun pourra apprécier aussi la volonté de dialogue du Président avec les diverses composantes de sa majorité, avec notamment sa participation au Congrès du Parti Démocrate Européen

http://pde-edp.eu/fr/actualites/communiques/les-democrates-promoteurs-dune-profonde-et-innovatrice-integration-europeenne

Enfin, la nouvelle Commission s’est structurée pour mieux gérer l’Europe avec 7 vice-présidents chapeautant les commissaires européens de son domaine. L’un d’entre eux est issu du groupe ADLE : l’Estonien Andrus Ansip, chargé du Marché unique numérique.

La zone euro vient d’accueillir son 19ème membre, la Lituanie. C’est une très bonne nouvelle au moment où la sortie de la Grèce est évoquée et où les divergences économiques entre certains états-membres prennent de l’ampleur.

La France doit adopter des mesures radicales pour diminuer fortement ses dépenses publiques et restaurer sa compétitivité. C’est indispensable pour la France, tout d’abord pour elle-même – comme ne cesse de le répéter François Bayrou depuis plus de 15 ans – mais aussi pour retrouver la confiance de ses partenaires européens.

Chacun a pu apprécier le fort discrédit de notre pays lors d’un dialogue télévisé entre Ingeborg Grässle, une eurodéputée allemande PPE - CDU proche de Mme Merkel  et les représentants de la gauche radicale Mélenchon, Duflot et Hamon.

https://www.youtube.com/watch?v=zYWZ80yym44

L’Allemagne et les autres pays vertueux d’Europe du Nord n’accepteront pas longtemps que la France renie en permanence ses engagements.

C’est à ce gouvernement qu’il revient de faire ce qu’il faut pour rattraper ses propres erreurs mais surtout celles des gouvernements précédents.

Gageons que notre pays saura se mobiliser pour éviter le pire.

Pour cette année 2015, je vous présente tous mes meilleurs vœux de bonheur, santé et réussite à vous et à vos proches.
En tant que Référent Europe du MoDem Essonne, je veux aussi y ajouter mes souhaits d’une excellente année pour l’Europe et les Européens.

Nous devrons agir comme les années précédentes pour convaincre nos concitoyens que l’Europe n’est pas la source de leurs problèmes mais la solution à ces problèmes.

Et comme l’a dit Jean-Luc Mélenchon en parlant de Guy Verhofstadt dans un récent Mots Croisés « un défenseur de l’Europe, il faut se mettre à 4 pour le faire taire ! ».

Soyons tous de vrais défenseurs de l’Europe ! Rassemblons d’autres citoyens dans la défense de l’Europe ! Ils ne pourront plus se mettre à 4 pour nous faire taire.

La construction européenne est un idéal qui mérite vraiment notre engagement.

Patrick Borrot

Référent Europe du MoDem Essonne

 

  • Aucun commentaire sur cet article.

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères