MoDem 91
Le blog

modem_91_int_bakari

Les Interviews du Site MoDem 91 : Alban BAKARY, qui nous présente le rôle et le fonctionnement des jeunes démocrates (JDEM).

Biographie : Alban Bakary est un jeune essonnien membre du bureau national des jeunes démocrates (JDEM) et en est l’un des vice-présidents.
Alban a rejoint l’UDF en 2005, puis le Mouvement Démocrate dès sa création. Convaincu par les valeurs du Centrisme (Indépendance, Démocratie, Europe et Ecologie), il a intégré le Bureau des Jeunes Démocrates de l’Essonne avec la volonté de s’occuper des adhérents et des sympathisants. Son objectif : « Faire des Jeunes Démocrates une structure ouverte aux idées et aux compétences diverses ».
Il a également un parcours associatif de longue date. Après avoir présidé une association de résidents universitaires (97-00), il fut élu étudiant au CEVU de l’Université de Tours (98-00) puis membre du Conseil d’administration du CROUS d’Orléans-Tours (00-02).
Aujourd’hui, il s’investit en tant que Président dans une structure événementielle nommée “Meeting People“, qui organise des manifestations culturelles, festives et sportives en région Centre et en Ile-de-France.

 

T. Meziane : Tu es Vice-président national des Jeunes Démocrates. Peux-tu nous dire en quoi consiste le rôle de cette structure ?

Alban BAKARY :

Les Jeunes Démocrates sont une émanation du Mouvement Démocrate, dans la mesure où en font partie tous les membres du Modem âgés de moins de 33 ans. Les Jeunes Démocrates sont cependant organisés de façon autonome, sans pour autant vivre en autarcie. En effet, nous avons une structuration organique qui nous est propre, avec un Président, un Bureau national (BN) et un Conseil national. Nous fonctionnons de façon assez indépendante sur la réflexion de fonds, la production d’idées et la réalisation d’actions concrètes. Mais nous veillons aussi à ne pas nous isoler des aînés car notre vocation est la même : servir les valeurs humanistes, européennes, et de développement durable. C’est la raison pour laquelle nous collaborons beaucoup avec les membres aînés du Shadow Cabinet.

T.M. : Quelles sont les principales activités que vous menez ?

Elles s’articulent autour de plusieurs axes : d’abord nous veillons à réagir à l’actualité. C’est le rôle des vice-présidents dont je suis. Chacun rédige des communiqués de presse alban_bakarirégulièrement pour exprimer notre position sur des sujets d’actualité. Nous l’avons fait récemment par exemple pour appeler clairement les Français à voter au second tour des Cantonales contre les candidats d’extrême droite (voir notre site www.jeunesdemocrates.org). Ensuite, nous nous efforçons de nourrir une vraie réflexion de fonds. Là encore les VP ont un rôle majeur, dans la mesure où ils s’emploient à constituer de vrais réseaux de compétences à la fois internes et externes aux JDEM, lesquels réseaux de compétences sont mis à contribution lors des différentes conventions que nous organisons pour réfléchir à des sujets de société. Enfin, nous agissons beaucoup en direction des territoires. Le BN décentralise la moitié de ses réunions (le 10 Avril prochain nous serons réunis à Metz, après l’avoir été en Janvier à Lyon) ; il dispense des modules de formations sur des thèmes divers aux différentes fédérations qui en font la demande ; et il s’efforce de valoriser des initiatives locales et des militants locaux partout dans les territoires.

T.M. : Quel est ton rôle dans ce dispositif ?

J’ai été nommé par François-Xavier PENICAUD Vice-président en charge de l’enseignement supérieur, de la formation et de la recherche. Mon action s’inscrit dans la feuille de route fixée par le Président. Fonctionnellement, j’impulse et coordonne l’action d’une dizaine de personnes qui font partie de mon pôle de travail.
Ainsi, nous rédigeons des communiqués de presse régulièrement : nous avons critiqué la suppression par le gouvernement de l’aide aux Jeunes entreprises innovantes, nous avons exprimé notre avis sur l’aide à l’apprentissage prônée par Nadine MORANO ; enfin, nous préparons actuellement un communiqué sur le débat relatif au nucléaire.
Par ailleurs, nous allons mener durant les 2 ans de notre mandat, une grande réflexion sur 4 grands thèmes : l’orientation scolaire, la formation professionnelle, la recherche et l’université, cela à raison d’un thème tous les 6 mois. Le premier chantier, celui de l’orientation nous a conduit à organiser une grande Convention nationale le 12 Février ; suite à cela nous avons rencontré Bernard DESCLAUS, sociologue spécialiste de la question que nous avons auditionné, nous devons rencontrer prochainement des membres de ATD quart monde qui ont travaillé sur le sujet. Enfin nous avons interpellé un conseiller du Ministre CHATEL au Ministère le 25 Février dernier. Tous ces travaux vont donner lieu à un dossier qui concrétisera notre réflexion sur le sujet.
Autre dossier relevant de ma charge, la création, la mise en place et l’animation du réseau HOMERE : il s’agit d’établir partout en France des référents démocrates dans les principaux sites étudiants, pour y être implantés comme le sont déjà les socialistes et l’UMP. Dans la perspective de 2012, ce dispositif aura toute son importance.
Enfin, dans le souci de collaborer avec les aînés (comme évoqué plus haut), je suis en contact avec Denis BADRE pour l’aider à faire fonctionner son shadow cabinet.

 
  • Aucun commentaire sur cet article.

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères