MoDem 91
Le blog

modem_91_blog_bayrouFrançois BAYROU a conclu le Conseil National du MODEM ce samedi 14 mai par un discours destiné à clarifier définitivement la position de notre mouvement vis-à-vis de l’initiative orchestrée par Jean-Louis BORLOO et Hervé MORIN de la Confédération des Centres.

Notre président a répété une nouvelle fois, à ceux qui ne l’avaient pas encore compris, que notre mouvement est la seule alternative centriste crédible et indépendante à la fois de la majorité actuelle et de l’opposition socialiste.

La seule capable d’apporter aux Français un projet humaniste et démocrate se démarquant de l’UMP et du PS.

D’ailleurs les Français ne sont pas dupes, un récent sondage de l’IFOP montre qu’une majorité des sondés considère François BAYROU comme la personnalité incarnant le mieux les idées et les valeurs du centre.

En effet quel crédit apporter à deux ex-ministres présents pendant quatre ans dans la majorité actuelle et incapables de manifester le moindre désaccord sur la politique menée par Nicolas SARKOZY durant leur exercice comme par exemple le bouclier fiscal, le comportement vis-à-vis des Roms, le discours sur l’immigration effectué par le président à Grenoble, la réforme de l’audiovisuel avec le changement de désignation du président de France Télévision…

Il a fallu attendre que J.-L. BORLOO soit recalé en tant que 1er ministre et que H. MORIN soit viré du gouvernement pour que les langues se délient et qu’ils tentent de se démarquer de la politique de la majorité à laquelle leurs mouvements appartiennent toujours.

Pourquoi avoir attendu quatre ans, comme le fait le président du Nouveau Centre dans son dernier livre, pour dénoncer la brutalité du pouvoir exercé par N. SARKOZY et de dénoncer également le côté enfantin du président comme l’avait fait lors d’une interview PPDA ?

Et puis quel avenir pour cette confédération ?

Au lendemain du 2nd tour de la Présidentielle, si N. SARKOZY arrive en tête ils soutiendront forcément le président sortant car ils affirment en concert que leur mouvement s’inscrit dans la majorité « de Droite » actuelle.

En mai 2012 si N. SARKOZY l’emporte à nouveau, accepteront-ils à nouveau la brutalité et les colères et surtout la politique de plus en plus « droitisée » du président sortant : la réponse est clairement OUI car il s’agira alors de préserver leur financement (1 million d’euros versé par l’UMP), des postes de députés, de négocier des postes de ministres, voire de premier ministre.

Notre mouvement qui a dénoncé pendant quatre ans les dérives et les méthodes de la politique gouvernementale et a démontré son indépendance ne peut effectivement s’inscrire dans une initiative purement politicienne.

Le centre, représenté par le MODEM, doit être capable de rassembler des hommes et des femmes d’horizons divers autour d’un projet ambitieux pour la France et ne peut donc en aucun cas être supplétif d’un camp.

En tant que militants nous nous y emploierons.

Fabrice RECROSIO
Militant à Chilly-Mazarin
  • Aucun commentaire sur cet article.

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères