MoDem 91
Le blog

modem 91 blogCette année, le programme concernait trois grands thèmes :

  • La préparation des élections municipales,
  • Le projet européen,
  • La situation économique et sociale.

En supplément, un Conseil national élargi à tous les présents a été organisé le vendredi soir pour discuter de l’alliance MoDem – UDI et plus largement du rassemblement au Centre.

Comme chaque année, il y avait des tables-rondes en salle plénière et de nombreux ateliers simultanés en salles de travail, plus petites. Excepté celles du vendredi après-midi, les tables-rondes ont été enregistrées, au contraire des ateliers. Vous pouvez trouver les vidéos des tables-rondes et des discours de clôture ci-dessous.

Une vingtaine de militants de l’Essonne avaient fait le déplacement jusqu’à Guidel, dans le Morbihan. Jean-Paul Mordefroid a animé avec un autre militant non essonnien un atelier sur le sujet « Le développement durable dans ma collectivité » et Daphné Ract-Madoux a animé trois ateliers sur les questions d’urbanisme et de logement avec d’autres militants non essonniens.

Pour ma part, j’ai assisté à plusieurs ateliers relatifs à l’Europe et à presque tous les débats proposés en plénière, ainsi qu’au Conseil national élargi bien sûr.

Vendredi 27 septembre vers 15h, Marc Fesneau, notre Secrétaire général, a ouvert l’université de rentrée en évoquant l’offre politique de la majorité ainsi que celle de l’opposition. Concernant un rapprochement avec l’UDI, il affirme : « notre responsabilité est d’offrir autre chose au pays, dans le respect de l’identité de chacun » .

Terminant sa présentation par la description des ateliers IFED et des travaux divers, il passe le micro à Jacqueline Gourault qui nous parle de la loi - en cours de navette parlementaire - de modernisation de l'action publique et d'affirmation des métropoles.

En parallèle, j’ai assisté à un atelier (*) sur « Les droits des Européens au quotidien », animé par Pieyre-Alexandre Anglade et Mylène Venturini, assistants parlementaires de Nathalie Griesbeck et Robert Rochefort.

 

Puis Antoine Sfeir est venu nous présenter les multiples aspects de la crise au Proche-Orient.

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/plus-personne-ne-soccupe-aujourdhui-de-la-francophonie

Après le repas, les présents étaient conviés à participer au Conseil national consacré au rassemblement MoDem – UDI. Ce sujet est couvert par l’éditorial de notre Président, Serge Gaubier.

http://www.modem-essonne.org/blog/le-blog-des-democrates/blog91-editoriaux/383-modem-udi-un-mariage-de-raison.html

Le samedi matin, après avoir assisté à un atelier (*) sur la culture et l’Europe, animé par Irina Boulin-Ghica, Philippe Latger et Fabien Cazenave, ce fut le Forum sur l’Avenir de l’Europe.

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/nous-allons-construire-une-grande-coalition-des-pro-europeens

Les idées force de ce forum furent :

-          Selon Bernard Guetta, le chroniqueur de France Inter, un consensus émergera dans les prochains mois sur le couplage de la réduction des déficits et de la relance de la croissance, mais cela pourrait être trop tard tant le divorce entre l’Europe et les Européens est consommé.

-          L’Europe marche sur la tête. C’est vrai ! Mais la solution n’est pas de sortir de l’Europe car nos pays ne peuvent peser que s’ils agissent ensemble. Au contraire, il faut changer l’Europe pour la sauver !

-          Henri Malosse, président du Conseil économique et social européen, ne reconnaît plus l’Europe, celle des valeurs. Il faut recréer des solidarités. Il voudrait que les partis se mobilisent pour une Europe solide (grâce à la réindustrialisation) et solidaire (grâce à la convergence sociale).

-          Carole Ulmer, directrice des études du think tank Confrontations Europe, note que la politique industrielle européenne n’est plus un tabou. Il y a une fenêtre d’opportunité. Il faut identifier les secteurs d’intérêt stratégique et financer la recherche et l’innovation en priorité sur ces secteurs. Ceci doit se faire dans un mode coopératif.

-          Guillaume Klossa, président fondateur du think-tank Europa Nova, souhaite qu’on se décide à porter l’intérêt général européen et à faire de l’Europe le continent de la culture et de la créativité et le leader du développement durable.

-          Francesco Rutelli, co-président avec François Bayrou du Parti Démocrate Européen, a conclu sur la nécessité de réindustrialiser l’Europe et de revivifier l’économie sociale de marché.

Le samedi après-midi fut consacré en grande partie à une table-ronde sur la situation économique

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/la-france-doit-passer-dune-logique-de-consommation-a-une-logique-de-production

Selon Jean-Paul Betbèze, membre du Cercle des Economistes, la légère reprise actuelle est une petite embellie technique de 0.5% du PIB dont la moitié est liée au restockage. Pour une vraie reprise, il faut de l’investissement et l’emploi privé s’améliorera lorsque les profits augmenteront.

Pour Jacques Delpla, professeur associé à l’Ecole d’Economie de Toulouse, pour lutter contre le réchauffement climatique, il faut investir dans la recherche et l’innovation et non pas subventionner des panneaux solaires de qualité médiocre fabriqués en Chine.

Pour Jean-Paul Betbèze, les pays européens sont assez solidaires pour aider mais pas pour réparer les fautes des autres pays. La France essaie de profiter de la vague externe de croissance, tel un coucou.

Pour Jacques Delpla, les réformes en France ne pourront se faire que par l’Europe et avec l’Europe.

Pour Laurence Despaux, directrice conseil dans une agence de communication, le fait marquant de ces dernières années est que le fossé se creuse entre le temps des entreprises et celui des administrations. Le temps s’accélère : au lieu de bâtir des projets à 3 ans, les entreprises font des projets à 6 mois, voire 3 mois.

Marguerite Deprez qui gère une imprimerie de 160 salariés, nous a décrit les problèmes de la filière graphique (faible marge, nécessité de gros investissements, problèmes d’image, de formation, le papier doit être importé – validant l’accent mis sur la filière bois par François Bayrou en 2012) et déplore que le coût du travail global en France soit supérieur à l’Allemagne. Elle note que le code du travail grossit an par an mais également le code des marchés publics.

Jean-Jacques Jégou approuve le constat d’entreprises engluées dans des réglementations tatillonnes et déplore le manque de courage des hommes politiques pour réformer la France.

Le samedi soir, Axel Kahn et Jean Lassalle sont venus nous exposer la France qu’ils ont rencontrée en marchant.

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/axel-kahn-et-jean-lassalle-la-france-vue-par-les-marcheurs

Jean Lassalle a pu confirmer les impressions recueillies lors des deux premiers mois de marche et communiquées lors de son point d’étape de mi-juin

http://www.modem-essonne.org/blog/le-blog-des-democrates/blog91-modem/371-les-cahiers-de-l-espoir-participez-y-et-faites-les-connaitre.html

Axel Kahn avait des motivations différentes (il pense qu’une société qui ne tient pas compte de la beauté est en péril) mais a pu faire des constats tout à fait similaires :

- la société française est en crise profonde – crise de l’associatif et du syndicalisme.

- Il y a un repliement sur soi et une perte de fierté considérables des Français

Le dimanche matin a commencé par une table-ronde sur la justice et la sécurité

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/nous-devons-aux-francais-daborder-la-justice-et-la-securite-sans-demagogie

réunissant Michel Mercier ancien ministre de la Justice, garde des Sceaux de 2009 à 2012

Geneviève Darrieussecq, maire de Mont-de-Marsan,

Christophe Regnard, président de l’Union Syndicale des Magistrats.

Puis Marielle de Sarnez, vice-présidente du groupe ADLE au Parlement européen, a justifié la stratégie d’union avec l’UDI « Si nous voulons peser, il faut être forts et pour être forts, il faut se rassembler » avant d’appeler nos concitoyens à « se réapproprier leur avenir européen ».

Car si pour sauver l’Europe, il faudra la changer, il faudra surtout le faire avec les peuples d’Europe.

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/le-seul-chemin-pour-changer-leurope-cest-de-le-faire-avec-les-peuples

Enfin, François Bayrou a prononcé le discours de clôture : remarquant d’abord que le courage a permis à Angela Merkel d’obtenir un succès électoral, il constate que le pouvoir a renoncé aux réformes promises (retraites, simplification administrative, lutte contre l’illettrisme, lutte contre le chômage de longue durée, réduction du déficit et de la dépense publique, …) sans oublier l’engagement écrit et signé de François Hollande de mettre en œuvre une grande loi de moralisation de la vie publique.

Face à cette situation, seule l’unité du centre peut permettre de changer la donne politique, d’élaborer une alternative apte à redonner de l’espoir aux Français.

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/seule-lunite-du-centre-peut-rendre-lespoir-aux-francais

Patrick Borrot
Militant de Lardy

(*) J’ai l’intention de faire un article sur chacun de ces sujets dans les prochains mois.

  • Pour que chacun puisse se rendre compte de la variété et de la richesse des activités proposées lors de cette université de rentrée, je vous donne ci-dessous un lien vers le programme détaillé
    cliquez ici

    Juste une précision, le débat avec Jean-François Kahn a dû être annulé pour des raisons indépendantes de la volonté des organisateurs.

    Raccourci URL:

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères