MoDem 91
Le blog

modem_91_blog_europe_sedlLa « Semaine Européenne de la Démocratie Locale » (SEDL) est une manifestation européenne annuelle. Les collectivités locales des Etats membres du Conseil de l'Europe organisent simultanément des initiatives et des activités publiques dans le but de rencontrer et impliquer les citoyens sur des thèmes d'intérêt local. L'objectif est de promouvoir et de renforcer la participation démocratique au niveau local.

La semaine du 15 octobre a été choisie pour cette manifestation, en hommage à la Charte européenne de l'autonomie locale, ouverte à la signature à cette même date en 1985. Les autorités locales qui, pour différentes raisons, ne peuvent pas organiser la SEDL dans cette période, peuvent choisir une période sedldifférente de l'année.

Quel est le but de la Semaine européenne de la démocratie locale?

  • Faire connaître aux citoyens européens le mode de fonctionnement de leurs collectivités locales et leurs possibilités de participation à la prise de décision,
  • Amener les collectivités locales à réfléchir sur leurs responsabilités, en tant qu'acteurs essentiels des sociétés démocratiques,
  • Permettre au grand public de découvrir le Conseil de l'Europe, une référence institutionnelle majeure pour des valeurs universelles telles que la démocratie et les droits de l'homme. De même, elle souligne le rôle du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux dans le développement et le renforcement de la démocratie locale dans toute l'Europe.

sedl_les_droits_de_lhommeOn pense parfois que les droits et libertés sont d'une manière générale du ressort des autorités centrales et que les organes internationaux sont les gardiens de ces valeurs universelles. Il n'en est rien.

Les droits de l'homme font partie intégrante de la démocratie, et la démocratie locale implique un respect absolu des droits de l'homme. En outre, nombre de droits et de libertés sont habituellement mis en œuvre au niveau local, comme c'est le cas notamment de nombreux droits sociaux et civiques (égalité d'accès aux services publics, protection des personnes défavorisées, des personnes âgées, des minorités, etc.). Il est cependant très fréquent que les autorités locales n'aient pas conscience de ce rôle.

La Semaine européenne de la démocratie locale vise cette année à mieux faire connaître cette dimension locale des droits de l'homme, de manière à ce que les collectivités locales et les citoyens deviennent des gardiens des droits de l'homme et des acteurs de la démocratie locale.

Eric Deloire
Référent Europe MoDem 91

modem_91_blog_ur2011_atelierComment produire en France était, avec la question de l'éducation, l'un des deux grands sujets de l'université de rentrée de notre mouvement. François Bayrou le développe dans son dernier livre 2012 "État d'urgence". Notre commerce extérieur est devenu très déficitaire. Depuis 2004 nous consommons plus que nous ne produisons. Un des enjeux clés pour notre pays est de savoir comment développer la production, en France, de biens et de services. C'est LA condition absolument nécessaire pour créer des emplois et financer notre modèle social.

Nous avons contribué à cette réflexion en animant un atelier de travail sur le thème « PME ou CAC40, quels leviers pour la croissance française ? ». Une soixantaine de militants a participé à cet atelier. Nous les remercions vivement pour leurs remarques, questions et critiques constructives ! Cela nous a permis d'affiner nos propositions et d'identifier celles qui sont les plus consensuelles, les plus polémiques, les plus clivantes politiquement. Merci également à Adrien Debever, Vice-Président des Jeunes Démocrates qui a témoigné sur son expérience d'accompagnement d'une PME innovante.

Rappelons quelques chiffres importants. Nous avons en France 1 million de « micro-entreprises » (entre 1 et 9 employés), 200 000 PME (entre 10 et 250 employés), environ 4000 ETI (les « entreprises de taille intermédiaire » entre 250 et 5000 employés) et 200 grandes entreprises (plus de 5000).

modem_91_blog_europeIl y a six mois débutait le printemps arabe, enjeu géopolitique qui concernait d’abord et avant tout l’Europe, pour des raisons géographiques et historiques évidentes. Les Etats-Unis, pour des raisons de politique intérieure, cherchent à donner l’impression de ne pas trop s’y impliquer. Pourtant, dans l’engagement de l’Europe il y a un immense paradoxe : les Européens sont bien présents, mais l’UE est totalement absente.

Les États sont là, mais l’Europe communautaire est inexistante. Le paradoxe ne s’arrête pas là, car parmi les États européens, deux seuls existent réellement : la France et la Grande-Bretagne. Toute la question est donc de savoir ce que cette donne politique implique pour l’avenir de l l’Europe.

Dans l’affaire libyenne, la France et la Grande-Bretagne ont été très complémentaires. Ces deux pays ont vu dans cette crise l’occasion de se remettre en selle. On constate qu’en dehors de la France et de la Grande-Bretagne, les Européens sont totalement inexistants. L’Allemagne, qui avait tout fait pour que l’union pour la Méditerranée de M. Sarkozy regagne le giron de l’Europe, est moins que jamais disposée à consentir un effort militaire hors de ses frontières, l’Italie est totalement inconséquente et l’Espagne tout simplement absente. Au niveau de l’Union Européenne, le vide est encore plus impressionnant. Mme Ashton s'est farouchement opposée à ce que l'UE puisse se trouver militairement engagée en Libye. Avec l'appui de nombreux états membres, elle s'est opposée à toute action militaire de protection des convois humanitaires. La participation de l'UE à la surveillance en haute mer du trafic maritime vers la Libye a également été refusée par la plupart des Etats membres. Le comble est venu de la Suède qui s'est farouchement opposée à toute intervention de l'UE en Libye, considérant que cela relevait de l'Otan alors qu'elle-même n'est pas membre de cette organisation.

modem_91_blog_senatorialesLa liste "Libres et indépendants pour l'Essonne" a recueilli les suffrages de 352 Grands Electeurs. Vincent Delahaye est donc élu Sénateur de l'Essonne.

Le soutien des élus et des militants du MoDem, après celui du Conseil départemental de notre mouvement départemental, ont hautement contribué à cette victoire.vincent-delahaye

Le Centre en Essonne renaît peu à peu à l'occasion de ces élections sénatoriales. Le rassemblement de cette famille politique, pour dépasser les clivages partisans, est attendu dans les échéances majeures qui s'annoncent dans quelques mois.

Eric RAIMOND
Vice-Président, chargé de la visibilité
modem_91_blogCette année 2011 est un grand cru d’université de rentrée du Mouvement Démocrate. A huit mois de la présidentielle, nous étions deux fois plus nombreux pour ce rendez-vous que l’an dernier. Plus de 2000 élus locaux, sympathisants et militants de France et de Navarre se sont retrouvés sous le soleil de la presqu’île de Giens. Nous avons réfléchi et débattu grâce à un panel d’invités, d’animateurs et de débatteurs éclectiques, pointus, experts passionnés et passionnants.

La dette, l’éducation, la production, les déficits, les pouvoirs, l’Europe ou l’écologie ont été autant de sujets présents au cœur de nos débats sous le soleil de la scène à ciel ouvert.

Dans le même temps, les élus locaux pouvaient se former et se perfectionner aux finances locales, aux politiques sociales, à la stratégie politique, au média training, au développement durable ou à l’urbanisme.