MoDem 91
Le blog

modem_91_int_rochefort

Les Interviews du Site MoDem 91 : Robert Rochefort

Biographie : Diplômé de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE), il prend la tête du département des statistiques de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie. En 1987, il est nommé Directeur du Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie (CREDOC), dont il devient le Directeur Général en 1995. En juin 2009 il renonce à ces deux fonctions afin de se consacrer pleinement à son mandat de député européen. Vice-président du Mouvement Démocrate, il coordonne les activités des commissions nationales thématiques du Mouvement Démocrate.

 

T. Meziane : Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, lors de ses vœux du nouvel an, a déclaré que "La France tiendra ses engagements en réduisant ses dépenses publiques et ses déficits, sous peine de voir son indépendance gravement menacée". Les croyez-vous, lui et son gouvernement, en mesure de tenir cette promesse ?

Robert Rochefort :

Il est bien entendu que dans la conjoncture de crise actuelle, le gouvernement essaiera d'agir pour que le déficit soit le moins élevé possible. Il m'apparaît, cependant, que les objectifs de cette réduction et les calculs qui en ressortent sont exagérément optimistes. Ils se basent sur une prévision de croissance économique en 2011 proche de 2% alors que nous savons déjà qu'elle sera plus faible, de l'ordre de 1,8%. Or, l'effet de levier de la croissance sur la réduction des déficits est considérable car elle conditionne le niveau des recettes de l'Etat. En conséquence, pour tenir la promesse du Président de la République, il est à craindre que le gouvernement soit obligé de recourir à un budget rectificatif mettant en place de nouvelles coupes budgétaires dans le milieu de l'année.

T.M. : Que préconiseriez-vous, au Mouvement Démocrate, afin que la France sorte de cette spirale de l'endettement et du déficit ?

modem_91_cantonal_blabla

Campagne à double casquette pour l’actuel élu du canton-ville grignois.

L'affichage sauvage, à tous les coins de rues et les premiers tracts dans nos boites à lettres nous indiquent que la campagne électorale a démarré dans notre canton.

Mais les candidats s'interrogent-ils, avant la mise sous presse de leur tract, du niveau d'information et de compréhension des électeurs dans ces entrelacs administratifs lorsque les limites territoriales du canton se superposent à celles de la commune ?

Cette méconnaissance de l'espace politique du canton chez nombre d'habitants est savamment entretenue par notre conseiller général qui n'est autre que notre Maire. Cette entité diffuse lui permet de mener précampagne en profitant des moyens municipaux. Dès lors, préparez vous à la montée en puissance du « message subliminal» lors des conseils de voisinages, visites des maires adjoints dans nos quartiers, courriers personnalisés, événementiel communal et autres.

Bien que le canton ne soit pas représenté physiquement dans notre commune, il est important de connaître ces différents champs d'actions et ces financements.

LES 7 COMPETENCES OBLIGATOIRES DU CONSEIL GENERAL

1- La politique sociale

  • La protection de l'enfance (PMI, prévention spécialisée,..)
  • L'insertion des personnes en difficulté
  • L'aide aux personnes âgées
  • L'aide aux personnes handicapées.

L'action sociale s'exprime à travers une grande diversité d'acteurs : les départements, CCAS, les caisses de sécurité sociale, l'Etat, les entreprises et les associations.

2- La voirie

  • Construction et entretien des routes départementales et de quelques tronçons de routes nationales.

 

3 – L'éducation

  • Construction, entretien et fonctionnement des collèges y compris la restauration.
  • Recrutement et gestion des personnels non enseignants

 

4 – le financement du service départemental d'incendie et de secours (pompiers)

5 – la gestion des musées départementaux

6 – la gestion des espaces naturels sensibles

7 – l'aide au développement économique

modem_91_cantonales_2011Certains doutent de l'intérêt d'un programme commun MoDem Essonne car il y aurait peu de problématiques communes entre les divers cantons de l'Essonne

Je ne suis pas de cet avis et je ne me résous pas à ce que les futurs candidats investis par le Mouvement Démocrate de l'Essonne pour les Cantonales de Mars 2011 puissent partir en campagne sans bénéficier d'un socle programmatique ambitieux élaboré par les militants essonniens du Mouvement Démocrate et sympathisants.

Cet article a été approuvé par le comité éditorial du site. Toutefois, le contenu, comme pour tous les articles du Blog, est de la seule responsabilité de l'auteur et n'engage en rien la position officielle du mouvement démocrate départemental de l'Essonne

Je parle bien d'un socle, auquel chaque candidat pourrait ajouter des mesures répondant à des problématiques locales particulières.

Les compétences du Conseil Général sont assez larges pour qu'on puisse faire valoir notre vision humaniste et la traduire par des propositions concrètes.

Et il est possible de le faire en maîtrisant les dépenses de fonctionnement, en stoppant le saupoudrage des aides et subventions et en effectuant des choix résolus.

Orienter l'action sociale vers les plus défavorisés

L'action sociale doit être orientée en priorité vers les plus défavorisés (par exemple les chômeurs, les travailleurs pauvres, les familles monoparentales, les gens du voyage) :

  • La priorité doit être attribuée à la protection des enfants (maltraitance, atteintes sexuelles, extrême pauvreté, etc..) . Il faut se mettre en capacité de prendre les actions d'urgence nécessaires,
  • L'aide aux handicapés doit être accrue pour compenser les mesures gouvernementales qui ont clairement aggravé les conditions de (sur-)vie des handicapés. Il faut leur apporter une aide financière accrue pour leur permettre de mieux assumer leurs dépenses de santé. Et des mesures devront être prises pour favoriser leur autonomie, notamment en matière d'insertion sociale et professionnelle et de transports.
  • La politique de protection sanitaire doit elle aussi être repensée pour protéger les familles en grande précarité.
  • Des mesures novatrices doivent être instituées pour venir en aide aux parents qui ont des difficultés à assumer leurs responsabilités éducatives. Il peut s'agir de soutien psychologique, d'extraction temporaire d'enfants difficiles, d'une « Ecole des Parents » pour donner les bonnes pratiques.

modem_91_voeux2011

A l'occasion de la nouvelle année 2011, les membres du site et du comité éditorial vous présentent leurs meilleurs vœux de santé et de réussite dans vos projets pour vous-même et vos familles.
Nous faisons aussi le vœu que cette année voit nos valeurs mieux représentées dans le débat politique, en Essonne et dans toute la France

inscritNous, démocrates, décrétons la mobilisation générale pour que chacun se fasse le relais du mot d'ordre

 

« Inscrivez-vous sur les listes électorales avant le 31 Décembre 2010 ! »

Rappelons que la procédure d'inscription est simple et rapide.

Rappelons qu'elle n'engage à rien.

Rappelons que ne pas s'inscrire avant la fin de l'année c'est s'interdire de voter en 2011, en particulier pour les Cantonales de Mars 2011.

Adressons-nous à tous les citoyens, en particulier aux jeunes.

Signalons aussi à ceux qui viennent de changer de domicile que mieux vaut qu'ils s'inscrivent sur les listes électorales avant le 31 décembre, car ils pourraient être radiés des listes électorales de leur ancien domicile.

Comment s'inscrire ?

Pour s'inscrire sur les listes électorales, il suffit de se déplacer en mairie avec un justificatif de domicile (par exemple, facture d'électricité de moins de 3 mois établie à son nom et son prénom) et sa carte d'identité.

Il sera alors demandé de remplir le formulaire suivant :

DEMANDE D’INSCRIPTION SUR LES LISTES ÉLECTORALES À L’USAGE DES CITOYENS FRANÇAIS

Il est aussi possible de procéder par courrier postal, en envoyant une photocopie de sa carte d'identité et de son justificatif de domicile et le formulaire correctement renseigné, dans une enveloppe affranchie au tarif postal en vigueur et adressée au Service Elections de sa mairie.

L'inscription peut être effectuée par internet pour certaines villes, en respectant la procédure décrite ici

https://mdel.mon.service-public.fr/inscription-listes-electorales.html

Participez sur Facebook à l'événement "Luttons contre l'abstention"

Visuel "Luttons contre l'abstention" par les jeunes démocrates

inscrit_jeune