MoDem 91
Le blog

Retrouvez le discours de clôture de François Bayrou prononcé dimanche 26 septembre, dans le cadre de l'Université de rentrée 2010 du Mouvement Démocrate.

Au terme de ces trois journées qui marqueront l’esprit de tous ceux qui les auront vécues, journées organisées autour de deux mots, ceux qui manquent le plus aujourd’hui : le mot « espoir » dans un pays qui désespère, et le mot « valeurs » dans un pays où les puissants paraissent avoir tout oublié de l’éducation civique, l’éducation civique par l’exemple dont ils ont, même s’ils l’ignorent, la charge,.

ur2010_finJe veux remercier non seulement ceux qui ont fait le travail, autour de Pierre-Emmanuel Portheret et de Delphine Sémavoine et le personnel formidable de « Belambra » sur la presqu’île de Giens, dans le Var, je veux remercier notre nouvelle équipe solide et organisée, qui s’est exprimée hier, à l’image des « shadow-cabinet » de la démocratie britannique, dont l’existence même dit qu’une relève se prépare, qu’un autre projet est possible, et comme l’a dit hier en conclusion de cette présentation Marielle de Sarnez, que la politique cela ne sera plus jamais pour nous s’occuper des problèmes des politiques, mais s’occuper des problèmes, humbles, concrets, de la vie des familles et des concitoyens que nous sommes.

Je veux remercier ceux qui ont animé les dizaines d’ateliers, et ceux qui sont venus conduire avec nous les débats passionnants, époustouflants, pédagogiques de ces trois jours. Et à l’usage de ceux qui n’ont pas pu assister à tout, à l’usage de ceux qui nous écoutent ce matin sur les chaines d’information et qui auront rétrospectivement l’eau à la bouche je signale qu’ils peuvent retrouver tous ces débats en intégralité sur notre site : mouvementdemocrate.fr.

Alors je remercie, par ordre d’entrée sur le site : Jean-Paul Delevoye, médiateur de la République, Jean-François Mattéi, président de la Croix-Rouge française, qui sont venus débattre avec nous de la France qu’on ne voit pas, la France des laissés pour compte, la France des pauvres ; Jean Arthuis, président de la Commission des finances du Sénat, Henri de Bodinat, économiste et responsable d’un fonds de private equity, comme on dit, Elisabeth Lulin, présidente de Paradigmes et Cie, et membre entre autres de la Commission chargée de la définition du « Grand Emprunt », qui sont venus parler de l’état réel et des enjeux de l’économie aujourd’hui ; Danièle Karniewitcz, présidente de la Caisse nationale d’assurance vieillesse, chargée donc des retraites des Français ; Jean-Christophe Ruffin, qui est venu partager avec nous son expérience multiple, benjamin des immortels de l’Académie française, prix Goncourt et prix Renaudot, et qui a été successivement ces dernières années président d’action contre la faim, et ambassadeur de France au Sénégal ; Jean Peyrelevade, notre ami qui est venu comme économiste et comme citoyen réfléchir avec nous à la croissance, aux déficits, à la dette ; Eric de Montgolfier, procureur de la République à Nice, Francis Teitgen, avocat et ancien bâtonnier du barreau de Paris, qui sont venus débattre de justice ; Jean-Pierre Rioux, le grand historien, qui est venu nous proposer un panoramique de ce que la tradition du centre a apporté à la République ; ceux qui sont venus au nom des grandes sensibilités philosophiques ou religieuses participer à notre réflexion sur les valeurs de la société française, ensemble ou séparés, Frédérique Leichter-Flack, universitaire et spécialiste de la pensée juive, le père Laurent Lemoine, dominicain, philosophe, psychanalyste, rédacteur en chef de la revue d’éthique et de morale, Ghaleb Bencheickh, physicien, président de la conférence mondiale des religions pour la paix et présentateur de l’émission « Islam » sur France 2, Jean-Luc Mouton, directeur de la revue « Réforme », Jean-Michel Quillardet, précédent grand maître du Grand Orient de France ; ce matin, autour de la question « quelles valeurs pour quel changement ? », Luc Ferry, philosophe et publiciste, ancien ministre de l’éducation nationale, éditorialiste au Figaro, Jean-Claude Casanova, président de la fondation nationale de Sciences politiques, et Jean-Baptiste de Foucauld, qui a été commissaire au plan, et qui préside la Commission démocratie et spiritualité.

 

shadow_team_sFrançois Bayrou a annoncé aujourd'hui avoir désigné une "équipe Shadow" pour suivre avec lui tous les grands secteurs d'actualités au nom du Mouvement Démocrate.

À l'image des "shadow cabinet" britanniques, les membres de cette équipe seront en charge du suivi des dossiers et des décisions prises par le gouvernement et des réactions autant que des propositions à formuler.

Cette équipe solide et solidaire de 22 responsables politiques expérimentés et compétents prendra en charge chacun des grands secteurs de la vie du pays.

Ce renforcement de l'équipe du Mouvement Démocrate marque la réalité et la force de ce mouvement et réaffirme que nous sommes plus que jamais en "ordre de marche" pour proposer des solutions sérieuses aux problèmes graves que rencontrent chaque jour les Français.

Cette équipe et le Mouvement se voient à cette occasion dotés d'un porte-parolat, confié à Yann Wehrling.

 

L'ÉQUIPE "SHADOW" DU MOUVEMENT DÉMOCRATE

 

image020 Affaires étrangères, gouvernance internationale : Marielle de Sarnez, députée européenne

Vice-présidente du Mouvement Démocrate, députée européenne depuis 1999, vice-présidente du groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe, elle est membre de la Commission du commerce international et membre suppléante de la commission des affaires étrangères du Parlement européen. Auteur de deux livres, Féminin singulier et le Petit dictionnaire pour faire aimer l'Europe, elle a notamment rédigé des rapports importants pour la création d'Erasmus Mundus et sur la protection de l'enfance sur Internet. Membre très actif du Parlement européen, elle participe régulièrement à des missions d’information et d’observation, notamment au Proche-Orient, en Ukraine et en Afghanistan.

 

image008 Agriculture : Marc Fesneau, maire de Marchenoir, président de la Communauté de Communes de Beauce et Forêt

Secrétaire général du Mouvement démocrate, maire de Marchenoir et président de la communauté de communes Beauce et Forêt, il a notamment travaillé auprès de Jacqueline Gourault, sur des dossiers touchant à l’aménagement du territoire et de l’espace rural. Soucieux des questions liées au développement durable, il est à l’initiative de la création d’une filière bois énergie dans le Loir-et-Cher. Il est également membre du conseil d’orientation de l’Assemblée des communautés de France et président du mouvement départemental du Loir-et-Cher du Mouvement Démocrate.

 

 

image020

Budget, comptes publics, lutte contre les déficits : Jean-Jacques Jegou, sénateur du Val-de-Marne, vice-président de la Commission des finances du Sénat, maire du Plessis-Trévise

Sénateur du Val-de-Marne, vice-président de la commission des finances du Sénat, maire du Plessis-Trévise, vice-président de la Communauté d'agglomération du Haut-Val-de-Marne, il est également vice-président de la mission parlementaire commune d'information sur la prise en charge de la dépendance et la création du cinquième risque, membre du Comité de surveillance de la caisse d'amortissement de la dette sociale et membre du Conseil de surveillance du Fonds de réserve pour les retraites. Il est également vice-président de la Commission d'enquête sur le rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion par le Gouvernement de la grippe A. Ancien membre du Conseil d'orientation des retraites, il est rapporteur pour avis de la commission des finances sur le projet de loi portant réforme des retraites.

 

 

De la part de la Présidence du MoDem de l'Essonne
Bonsoir,

Je vous rappelle la réunion de notre Congrès départemental : Mercredi 15 septembre à 20h30 à Montgeron (à la salle des expositions de la Ferme de Chalandray, au 101 avenue de la République).

A l'ordre du jour :

- Validation des instances et précision des responsabilités (voir ci-dessous appel à candidatures)

- Proposition d’organisation et d’actions (et appel aux bonnes volontés)

- Préparation des cantonales et des sénatoriales

- Reconstruction des échelons locaux : circonscription, canton, commune (ou interco).

A noter :
- Nouvel appel à candidature pour les délégués des circonscriptions suivantes : 1°, 7° et 8°
- Appel aux bonnes volontés pour la relance des échelons locaux
- Appel aux "plumes" pour un comité "éditorial" du site internet (se faire connaitre par mail au  coordinateur provisoire du site : Tarik Meziane ().
Bien cordialement
JP Mordefroid (par intérim)

modem_91_pBonjour, 

Suite à la réunion du Conseil départemental extraordinaire le 8 juillet, voici le calendrier des évènement de la rentrée : 

 

 

- Mardi 31 août : Bureau du mouvement départemental à Verrières le Buisson.

Compte Rendu (utilisateurs enregistrés)

- Mercredi 15 septembre : Congrès départemental annuel à Montgeron. 

Vendredi, samedi et dimanche 24, 25 et 26 septembre : Université de rentrée  dans la Presqu'île de Giens (Var) (Inscrivez-vous ; offres et demandes de co-voiturage à adresser à Jean louis TINEL ()  et/ou sur le site : http://www.modem44.over-blog.com/article-covoiturage-vers-les-universites-d-ete-a-giens-53690517.html

- Lundi 11 octobre : Conseil départemental (lieu à fixer) 

Dans le cadre de la relance de l'activité et de la préparation des cantonales, vous trouverez également ci-joint les formules de déclaration de candidature (à renvoyer avant le 31 août) 

mais aussi depuis la vacance du poste de délégué départemental

A noter : si votre dernière cotisation est antérieure à  2008,  c'est la dernière fois que vous recevez une information statutaire. Nous vous invitons à renouveler vote adhésion directement sur le site : https://guepar.mouvementdemocrate.fr/adhesion/ (et à conserver la trace du mail de confirmation que vous recevrez.)